Le projet gazier du Mozambique et son impact économique pour Mayotte . Rôle de la desserte aérienne

Projet gazier au Mozambique :  Les Besoins d’ici à 2020/2021

L’un des objectifs majeurs de ce deuxième Forum économique de Mayotte est de préparer l’offre mahoraise dans le projet gazier de Mozambique, et pour cela les acteurs mahorais doivent se hisser au niveau des exigences et des normes internationales.

Le Mozambique accueille des projets colossaux après la découverte de gisements gaziers entre 2010 et 2013. Estimées à 5000 milliards de mètres cubes, soit les neuvièmes réserves du monde en gaz, ces ressources seront valorisées sous forme de gaz naturel liquéfié (GNL) qui sera destiné principalement à l’export par voie maritime via des navires méthaniers. Le géant américain Anadarko investira 22 milliards d’euros dans l’exploitation offshore de gaz dans le nord de ce pays, concession gazière qui fait partie d’actifs africains que Total est en passe de racheter.

Faire de Mayotte la tête de pont de la France et de l’Europe dans le canal du Mozambique est une des ambitions affichées du cadre stratégique de coopération décentralisée de d’action internationale adopté en octobre 2018.  Mayotte est la plateforme européenne qui permet le chemin le plus court entre  Palma (Mozambique) et l’Europe. Entre 15 000 et 30 000 travailleurs étrangers d’ici à 2020/2021 en provenance de :
– Amérique du Nord,
– Europe,
– Philippines
– Indonésie

Télécharger (PDF, 1.28MB)